Les marques Ameublement du FCBA

Le développement durable : un défi pour les fabricants de meubles !

Le développement durable : un défi pour les fabricants de meubles !
JUIN 19

C’est un fait, aujourd’hui, la pression environnementale est de plus en plus forte et notre planète est menacée. La thématique « développement durable » est désormais au cœur des discussions, y compris pour le secteur de l’ameublement.

Afin d’échanger autour de la position de l’industrie du meuble dans cette problématique, la galerie French Design by Via a organisé le 24 avril dernier un « talk ».

A cette occasion, différents intervenants ainsi que des entreprises ont pu partager. Le fabricant Gautier et l’éco-organisme de récupération et de valorisation des déchets Valdélia étaient présents. Ensemble, les participants ont pu réfléchir à de nouvelles solutions pour limiter la consommation des ressources naturelles et proposer des produits plus responsables.

 

Définir un mobilier durable

Un meuble durable est un produit qui, non seulement dure dans le temps, mais qui peut aussi avoir une seconde vie. Les designers et les industriels analysent la totalité du cycle de production pour améliorer l’ensemble des étapes de vie d’un meuble. Le sourcing des matériaux, le mode de transformation, le transport et la valorisation en fin de vie sont autant d’étapes qu’il faut maitriser pour limiter l’impact sur l’environnement.

Cependant, les fabricants ne peuvent pas entièrement contrôler le cycle de vie des produits. Par exemple, si un consommateur décide de ne pas recycler son meuble lorsqu’il n’en a plus l’utilité. Il est donc important d’éduquer et de sensibiliser les consommateurs sur ces points-là.

Des organismes comme Valdélia sont spécialisés dans « l’upcycling ». Cela consiste à proposer des meubles de seconde main ayant demandé un minimum d’énergie et de matériaux neufs pour être à nouveau utilisable. D’autres entreprises effectuent aussi des démarches pour identifier et référencer les sources de déchets qui peuvent servir à faire de nouveaux meubles. Même si les actions qui sont tournées vers le respect de l’environnement sont nombreuses, il reste encore beaucoup à faire.

 

Le parti-pris Gautier

Le respect de l’environnement et la durabilité des produits font partie des priorités de l’entreprise. Pour Pierre-Emmanuel Bertault, directeur Qualité Sécurité Environnement de la firme, un produit durable est d’abord un produit qui dure longtemps et que le consommateur n’aura pas besoin de remplacer. C’est pourquoi la marque garantie ses meubles 10 ans. Gautier fait aussi le nécessaire pour assurer une conception écologique de ses produits. L’entreprise a notamment changé de type de laque depuis 2006 pour en utiliser une qui contient moins de solvants toxiques pour la planète et les consommateurs. L’entreprise fabrique elle-même ses panneaux de particules (qui servent de bases pour les meubles) en intégrant la récupération des panneaux en fin de vie. Cette production est localisée de manière à limiter au maximum les transports pour diminuer son emprunte carbone.

Pour renforcer sa démarche en faveur de l’environnement, l’entreprise propose un service de reprise des meubles usagés en magasins ou des formules de locations pour proposer des alternatives à l’achat. Grâce à toutes ses démarches, Gautier peut proposer des produits plus vertueux pour la planète.

A la question « un meuble durable est-il plus cher ? », Pierre-Emmanuel Bertault répond « Oui et non, c’est une équation complexe. Les matériaux de substitution plus vertueux pour l’environnement sont plus chers, ils demandent souvent plus de main d’œuvre, mais on économise en réduisant les déchets et le transport, et on améliore son image. La bonne stratégie consiste pour nous à proposer un produit de plus en plus durable, tout en restant dans un prix de marché. »